LA BLOCKCHAIN : Accélératrice de business pour les Petites et Moyennes Entreprises

La blockchain, une technologie réservée à des startups innovantes ou à des grandes entreprises ? La barrière technique à l’entrée pourrait le suggérer, mais cela n’est pas si sûr. Talium présente les enjeux de cette technologie pour les PME au prochain forum Révolution et Business du 5 juillet dédié à la Blockchain, organisé avec le soutien de la CCI d’IdF. Plus d’infos sur : revolutionetbusiness.com

La blockchain pourrait en effet présenter bien des avantages pour les TPE et les PME, en leur ouvrant de nouvelles perspectives de business et en leur permettant de faire des économies.

Les petites et moyennes entreprises pourraient bénéficier d’une infrastructure et d’une force de frappe qui les place sur un mode de concurrence plus sain avec les gros acteurs.

Créer des clusters vertueux, accélérateurs de croissance

Le premier bénéfice que les PME peuvent tirer de la blockchain est de booster leur activité en créant des clusters vertueux où les entreprises peuvent partager les informations nécessaires à leur croissance ; sécuriser les transactions, accroitre leur visibilité et fidéliser leurs clients en utilisant une infrastructure partagée à moindre coût.

Les Data Marketplaces

Les data marketplaces sont ainsi une utilisation des blockchains qui pourrait particulièrement bénéficier aux PME tout en introduisant une utilisation respectueuse des informations clients. Au lieu de devoir acquérir de coûteuses listes de contact, parfois mal calibrées, les entreprises pourraient partager un accès sélectif à leurs propres données clients sans divulguer leurs identités (nom ; adresse mail ; téléphone) pour permettre la circulation d’offres ciblées en fonction de caractéristiques fines démographiques/intérêts/besoins etc. La technologie blockchain permet à la fois de protéger la confidentialité des identités clients et de tracer de manière sécurisée le succès de ces actions marketing. On peut alors envisager un modèle de valorisation des données basé sur l’impact réel d’une campagne. Les entreprises seraient par là même incitées à mieux documenter leurs bases de données clients, avec des informations plus pertinentes, décuplant l’efficacité du réseau. L’autre effet vertueux de ce type d’utilisation pour les petites et moyennes entreprises est de permettre une plus grande indépendance par rapport aux géants de la donnée que sont les GAFA et de faire jouer la force d’un réseau décentralisé. L’impact disruptif de ce modèle qui va dans le sens d’une plus grande protection des données et qui combat leur appropriation par quelques acteurs centraux, pourrait même être supérieur à l’action du régulateur (cf. RGPD).

Désintermédiation des marketplaces

De même la blockchain permet une plus grande indépendance des petites et moyennes entreprises vis-à-vis des GAFAs en ouvrant la voie à la désintermédiation des marketplaces. La gestion de ces marketplaces, décentralisée et donc sans intermédiaire, est rendue possible au travers du mécanisme de consensus qui garantit l’intégrité et la cohérence du contenu du registre partagé entre les différents nœuds distribués du réseau. Les règles de gestion sont donc immuables sans le consentement des acteurs. Les PME ont tout à y gagner : suppression des commissions, et diminution ou élimination des frais bancaires grâce à l’utilisation de porte-monnaie électroniques (wallets) interconnectés et sécurisés via la blockchain. Certaines technologies blockchain permettent même des transactions à coût pratiquement nul, ouvrant la voie aux micro-paiements que les frais bancaires rendaient jusqu’alors prohibitifs.

Renforcement du lien client

D’autres utilisations des blockchains pourraient dynamiser des réseaux de PME et ouvrir la voie à des outils de fidélisation puissants. On pourrait ainsi envisager de créer des campagnes de fidélisation attractives par le lancement de token récompensant les achats mais également le partage de l’expérience client via les réseaux sociaux, décuplant ainsi l’exposition médiatique de l’enseigne. Ces tokens numériques pourraient avoir des caractéristiques permettant de les céder ou de les échanger, de les utiliser auprès de multiples acteurs du réseau, les rendant plus attractifs que des cartes de fidélité traditionnelles, et permettant au réseau d’améliorer la connaissance des habitudes clients avec toujours comme point central le respect de la vie privée. La blockchain permet, sur le même principe que les campagnes de fidélisation, la création simplifiée de monnaies complémentaires qui ont elles aussi la vocation de dynamiser un réseau d’acteurs.

Créer de l’efficience

Le deuxième enjeu majeur pour les PME avec l’adoption de cette technologie est de multiplier les pistes de réduction de coûts et de simplifications administratives.

Mutualiser les ressources

En premier lieu, la blockchain rend possible la mutualisation de biens ou de services : espaces de bureaux, équipements, et même fonctions support, la blockchain permet de tracer de manière transparente et irréfutable l’usage de ressources mises en commun (via notamment le recours à des connecteurs et des réseaux IoT) et d’allouer automatiquement les charges aux acteurs impliqués. Pourquoi investir pour un usage unique si on peut partager et mieux rentabiliser les actifs ? Au-delà de ces ressources physiques, il est également possible de partager les ressources numériques, et notamment les espaces de stockage : au lieu d’acheter des services cloud à prix fort à AWS ou Google ou de recourir à de coûteuses architectures centralisées, les entrepreneurs ont maintenant le choix de louer des services blockchain d’hébergement décentralisés  . Ils peuvent dimensionner ce service selon leur besoin, l’espace étant réservé sur le réseau d’utilisateurs de proximité et son utilisation tracée par la blockchain. Ce type de services donne accès aux standards cryptographiques blockchain permettant aux utilisateurs de garantir la confidentialité de leurs informations clients. D’une manière générale, les entreprises utilisant la blockchain s’assurent une sérieuse ligne de défense contre les hackeurs potentiels. Les cyberattaques coûtent aux entreprises un temps et des ressources précieuses, dont la majorité des PME n’ont pas le luxe.

Moderniser la relation client/fournisseurs/partenaires via les smartcontrats

Les technologies blockchains peuvent d’autre part être exploitées pour une approche moderne de la relation client, rendue accessible aux petites et moyennes entreprises. Grâce aux smart contrats, qui sont des programmes informatiques garantissant l’exécution de clauses contractuelles en cas d’occurrence de certaines conditions, beaucoup de tâches de gestion peuvent être automatisées : facturation, paiement des factures clients, exécution des polices d’assurance, fixation des taux d’intérêt. Imaginez le temps gagné pour de petites structures qui n’ont parfois pas d’organisation adaptée pour absorber un surcroît d’activité : beaucoup de problématiques liées aux effets de seuils pourraient ainsi être résolues. Cette efficience accrue dans les procédures de recouvrement de créance client couplée avec la possibilité de s’affranchir de l’intermédiation bancaire (et des frais associés) pour garantir des paiements plus rapides, parfois en temps réel pour certains services justifiant des micro paiements, pourrait être clé pour faciliter la gestion du cash des PME. 36% des petites et moyennes entreprises ont en effet recours à des lignes de crédit de trésorerie (source Banque de France avril 2018), les enjeux sont donc énormes.

Moderniser les professions réglementées

Les gains en efficience concernent également les professions réglementées ou les activités soumises à des labels/certifications. La mise en place de smart contrats dans le cadre des opérations de ces entreprises permettrait de simplifier, améliorer et rendre moins coûteuses les procédures d’audit. Le respect des règles métiers ou des contraintes imposées par les labels serait en effet de facto traçable par la blockchain.

Faciliter les contrats de performance

De la même manière, il est envisageable d’automatiser les procédures de prise en charge de garantie, parfois sources de contentieux dans la relation client : tout ce qui est traçable et vérifiable par la blockchain est rendu incontestable et permet l’exécution du contrat. Si on va plus loin, les smart contrats permettent la mise en place de contrats de performance, qui conditionnent une transaction par la survenance de certaines conditions : par exemple, un gestionnaire immobilier pourra être commissionné sur la base d’un taux minimum d’occupation des locaux sous sa responsabilité, la blockchain garantissant précisément la traçabilité de l’occupation physique de ces biens. A l’inverse, des pénalités financières pourront être calculées automatiquement en cas de non atteinte de performances énergétiques. L’avantage outre la simplification administrative est de garantir la transparence des pratiques commerciales et de renforcer des relations de confiance entre clients, fournisseurs et partenaires.

Ces multiples exemples montrent que les blockchains offrent de vastes possibilités pour les petites et moyennes entreprises.  L’enjeu dans les prochaines années va être de développer et mettre à disposition des services et applicatifs rendant accessible ces technologies aux écosystèmes PME (et Talium, en tant qu’acteur majeur du développement de solutions blockchain en France compte bien y contribuer !).

Un rôle important pour les acteurs fédérateurs des métiers

Les fédérations de métiers, les chambres de commerce, les cercles d’entreprise ont un important rôle à jouer pour faire connaître ces avantages qui ne seront peut être  pas spontanément mis en avant par les acteurs prédominants que sont les banques, les assurances ou les gros acteurs d’internet, mais également pour rassembler les acteurs afin de permettre le développement d’outils. La blockchain nous ouvre en effet les portes d’une économie différente, plus efficiente, plus sécurisée et plus collaborative.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *